Illustrations : comment faire

Illustrations, quel mot étrange…

Dans illustration…il y a illustrer…Merci monsieur de Lapalisse. Mais plus sérieusement, le but de l’illustration est d’ajouter, d’appuyer…le texte  par l’image. Je dirais d’ailleurs qu’il ajoute plus qu’il n’appuie le texte. Prenons l’exemple du livre pour enfants. Le dessin ne vient pas dire d’une manière graphique et colorée la même chose que le texte. Il raconte aussi à sa manière. L’illustration est sa version de l’histoire. Elle sort du cadre du texte comme les lignes sortent du tableau afin de mener le regard en dehors du cadre. (se pourrait être un autre sujet bien intéressant sur lequel je devrais me pencher…)

Coloriser à la main

La bonne vielle méthode, me direz-vous….L’artiste peut dessiner et ensuite coloriser son dessin à l’aquarelle, à la peinture ou avec des collages. Libre à lui de laisser s’exprimer sa créativité. Ce qui compte c’est d’occuper la surface d’une manière dynamique. De respecter son style. Son style…mot magique. Tout artiste souhaite trouver son style. Et là, pas de secret. Il faut dessiner, dessiner et encore dessiner.

La tablette graphique

Je dis tablette graphique, car pour ceux qui veulent dessiner, peindre, coloriser…grâce à l’ordinateur et aux puissants logiciels de peinture ou dessin, ils n’auront d’autres choix que d’investir dans une tablette graphique. Si l’on peut retoucher de la photo et/ou s’amuser un peu avec un logiciel de dessin, impossible d’aller plus loin sans tablette. Effectivement, la souris de l’ordinateur ne permettra pas d’être précis. Ne permettra pas d’être créatif. Du moins la palette de création sera réduite. Je dis cela car je m’étais  amusée à faire un dessin, sous GIMP et à la souris. Cela avait donné un résultat assez amusant, plutôt artistique. J’avais utilisé un pinceau large, une peinture peu opaque. Le résultat était réellement ce que l’on appelle un flou artistique !

http://urlz.fr/1Nh0

http://urlz.fr/1Nh0

Couleur et logiciel

Irrémédiablement les logiciels de traitement d’image permettent de merveilleux résultats. D’autant plus qu’aujourd’hui, les artistes peuvent créer, par exemple, des livres illustrés de leur ordinateur. Et de leur ordinateur les publier. Ce travail serait bien plus hasardeux, mais réellement possible,  avec un travail scanné.  Les illustrations scannées, surtout par des amateurs qui n’ont pas le matériel professionnel de pointe, perdent de la couleur. De plus, il est facile de travailler ses couleurs et ses dégradés. Sous Gimp, pas de tâches !

GIMP

Si je parle souvent de GIMP dans ce texte c’est tout d’abor parce qu’il offre une infinité de possibilités artistiques. Aurons-nous assez d’une vie pour en faire le tour ? Pas certain…

Ensuite, le logiciel GIMP est gratuit…il n’en fait pas moins un bon travail. Vous doutez ? Essayez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier veuillez répondre à la question suivante *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.