AQUARELLE ET COMPRÉHENSION DES COULEURS

Lire ses tubes : pourquoi ?

J’ai le projet de vous proposer une sorte de « dictionnaire » des couleurs. Du moins, les plus importantes à nos yeux d’aquarelliste. J’ai pensé toutefois, qu’avant de réfléchir aux couleurs, il était important de savoir lire un tube d’aquarelle.

Pourquoi il est important de lire les étiquettes ? Parce que cela nous aide à comprendre ce qui est le plus important dans nos couleurs. Et puisque les étiquettes peuvent nous donner des informations très utiles, profitons en..

Lire la suite…

Comment lire les étiquettes de nos couleurs ?

Comment lire les étiquettes de vos tubes d’aquarelle

Le pigment utilisé est indiqué par la lettre P (de pigment) et suive la référence du pigment. Les pigments sont référencés par la première lettre de leur couleur et un chiffre. B pour blue, R pour red, Bk pour black etc… Par exemple, PB28 est le bleu de cobalt véritable. Si vous vous référez au color index, vous trouverez bien le PB28 associé au bleu cobalt. Sur Wikipédia, vous trouverez une liste des couleurs (pigment) très bien fait. Si vous le préférez, vous pouvez consulter le color index.

Une couleur peut contenir plusieurs pigments. Par exemple, l’or de quinacridone est fabriqué avec trois pigments. PR101, PY150, PR206.

Que nous apprend le nombre de pigment ? Nous partons du constat que trop de couleurs mélangées entre elles donnent une couleur sale, peu transparente. Il est souvent dit, pas plus de trois couleurs dans un mélange. (On peut certainement, avec connaissance des mélanges, ne pas respecter ce conseil à la lettre, mais c’est un autre sujet) Pour être précis, nous ne devrions pas mélanger plus de trois Pigments et non pas trois couleurs. Je suppose que vous comprenez sans problème la différence, qui est importante…

Aquarelle transparente ou opaque ?

Les couleurs aquarelles sont transparentes, semi-transparentes, opaques, semi-opaques. Pour l’exprimer par un pictogramme, les fabricants utilisent le carré. Carré évidé : transparent. Carré barré d’un trait en diagonale : semi-transparent. Carré semi-rempli : semi-opaque et pour finir carré plein : opaque.

Le niveau de transparence peut, par certains fabricants, être indiqué par lettre T, pour transparent, ST pour semi-transparent, SO pour semi-opaque et O pour opaque.

La force teintante de la couleur est parfois indiquée. Soit par un rond évidé, semi-plein ou plein. Parfois avec le terme « pouvoir teintant » ou en anglais « staining ». Hélas, certaines étiquettes ne nous indiquent rien et il ne reste plus qu’à chercher l’information sur le nuancier du fabricant.

La résistance à la lumière (ou lightfastness ) est plus souvent indiqué avec ce terme auquel on ajoute une classe. De A à B. A représente une couleur résistante à la lumière. Les américains indiquent lightfastness à partir de I. I ou II est considéré comme bon et en dessous comme non stable dans le temps. Encore une fois, nous trouverons plus d’information sur les nuanciers. Ces indications dépendent aussi de votre statut. Peintre professionnel, ce ne serait pas honnête de vendre une aquarelle avec une faible résistance à la lumière.

Article rédigé par Gommedecrayon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier veuillez répondre à la question suivante *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.