Archives mensuelles : février 2015

Dessiner et oublier la couleur

Et oui, tout simplement. Comme les gammes du pianiste, cela est bénéfique de dessiner avec une couleur que l’on modulera en plusieurs teintes. Que ce soit pour débuter ou que ce soit pour s’entraîner….le crayon gris est le 1er de la classe !

Pourquoi ? Laisser la couleur pour une étape postérieure ou laisser de côté la couleur tout court permet de ne penser qu’aux formes, aux tonalités et au dessin proprement dit. Alors la couleur n’est plus l’emballage cadeau qui pourrait cacher d’éventuelles erreurs de construction du sujet.

Le crayon

J’aime le crayon…Mais cela est personnel et peut-être préférerez-vous un autre matériel pour votre dessin. Le crayon, qu’il ait une mine graphite ou de plomb, permet de chercher la forme avec aisance. Il est plus souple par exemple qu’un feutre ! Tentez l’expérience et laisser courir la pointe de l’un et la pointe de l’autre sur une feuille.  Après il faut choisir, encore une fois selon son goût, entre une mine tendre ou une mine sèche.

Plus la mine sera tendre plus elle glissera sur le papier et moins elle s’enfoncera dans la matière. Avec la mine tendre, pas de monstrueuses saignées dans le papier….A choisir entre une mine carbone (déjà tendre par nature), une mine graphite….

Quant à la mine plus sèche, elle facilitera la précision des détails. Moins aventureuse qu’une mine grasse. Petit rappel : plus la graduation va vers le H plus la mine est dure. A l’inverse vers le B la mine s’adoucit. Continuer la lecture