Pigment : Lire sur les tubes d’aquarelle

Pourquoi apprendre à lire ses tubes d’aquarelle

Oui, il est important de comprendre les indications fournies par le fabriquant de couleurs. Pour commencer, vous l’avez remarqué comme moi, les noms de nos couleurs changent suivant les marques. Il est donc essentiel de s’y retrouver un peu. ..

trois tubes de peinture aquarelle

Pigment

 

Les pigments sont des poudres colorées. A la différence des colorants, ces poudres ne se dissolvent pas dans les liants auxquels ils sont incorporés. Ces pigments servent à la fabrication de nos aquarelles, mais aussi des peintures à l’acrylique, à l’huile ou encore des pastels. Ainsi, vous comprenez bien que ce n’est pas le pigment qui fait le médium. Mais bien le liant.

Les pigments sont inorganiques, (c’est à dire minéraux) . Par exemple, les terres colorantes. D’ailleurs, ces terres colorantes sont certainement les derniers pigments naturels que l’on puisse trouver aujourd’hui dans nos peintures.

Les pigments peuvent être organiques, comme la couleur rouge avec la cochenille, sépia (de la seiche) ou encore indigo, Je ne pense pas que de nos jours, les fabricants puisent encore dans ces matières qui peuvent être onéreuses. De ce fait, nous en arrivons aux pigments synthétiques. Il est évident que ces derniers sont plus présents sur le marché de la couleur que les produits naturels.

Dans le monde des pigments, ce qui intéresse le peintre, c’est de savoir quel pigment est dans le tube. Encore faut-il savoir lire les indications…

Je prends l’exemple de l’or de quinacridone

PR101   PY150   PR206

P = pigment

la seconde lettre est la première lettre de la couleur, en anglais

Le chiffre correspond à ce que l’on appelle la nomenclature pigmentaire.

Ainsi, je comprends que mon or de quinacridone contient du rouge, du jaune et encore du rouge.

Mais, comme je ne suis pas chimiste….et je suppose que dans mes lecteurs les chimistes ne sont pas légion, je vais donc conclure ce chapitre par une question essentiel : combien de pigment y a t-il dans mon tube ?

 

COMMENT RÉUSSIR SES MÉLANGES

Choisir une couleur mono-pigmentaire, pour ses mélanges, est un gage de réussite.  Puisque l’on part du principe que trop de couleurs nuisent au résultat, couleur sale, peu lumineuse…l’on comprend l’évidence de ce conseil mono-pigmentaire. Si je reprends l’exemple de mon or quinacridone à 5 pigments, que je l’ajoute à une terre d’ombre brûlée qui contient (suivant les marques) du PBR7, PR101 et du PY42 . Je me retrouve avec une teinte qui contient pas moins de 6 pigments. Bonjour la boue !

Si la couleur vous interesse, je vous renvoie vers cette page

La transparancehttp://gommedecrayon.fr/actualites/aquarelle-et-couleurs-le-grand-tri-1htm

Toujours à l’arrière de nos tubes, des carrés ou des ronds indiquent la transparence. Vide, transparence. Semi-rempli égale semi-opacité et enfin rempli en totalité, le rond ou le carré indique l’opacité.

Pensez donc à favoriser les couleurs transparentes. Surtout dans vos premiers lavis. Effectivement, imaginez que vous commenciez par des couleurs opaques, à l’image des gouaches, n’espérez pas revenir ensuite avec des couleurs transparentes. Et ce n’est pas l’unique raison. La lumière d’une aquarelle vient de la blancheur du papier qui traverse les couleurs transparentes. Une couleur opaque bloquera cette lumière que nous recherchons dans les aquarelles.

La résistance à la lumière

La résistance à la lumière et au temps est indiquée sur les tubes par des mots comme lightfastness, (en francais résistant à la lumière, ) avec  des mentions comme I , II ou encore des lettres comme n.r. comme non répertorié par une société américaine qui teste, entre autres, les couleurs.  Américan Society for testing and materials, dite ASTM. Bref, une résistance à la lumière obscure à déchiffrer sur les tubes. Il est plus facile d’aller vérifier sur les nuanciers de nos fabricants préférés.

Tableau de composition et de permanence des couleurs, de la marque Winsor & Newton

https://goo.gl/dcXuaQ

 

22 réflexions au sujet de « Pigment : Lire sur les tubes d’aquarelle »

  1. Adriana

    Bonjour gommedecrayon!
    Je suis RAVIE d’avoir enfin des vidéos youtube en temps réel EN FRANCAIS!! (J’avais dû m’habituer à l’anglais, mais enfin, ça m’a servi aussi à comprendre l’anglais oral et plus seulement écrit comme auparavant).
    En plus j’aime énormément ce que vous faites : c’est transparent, lumineux, FRAIS!!! Ce que j’adore dans l’aquarelle.
    Pour ce qui est des pigments qui GRANULENT, dans certains nuanciers (pas sur les tubes) W&N, on trouve cette indication (un G) : voir par ex. awcfrench.pdf.
    De manière générale, j’ai trouvé beaucoup d’infos techniques sur les pigments sur le site handprint.com.
    A bientôt et un GROS GROS MERCI

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      Merci beaucoup pour votre commentaire. Je suis heureuse que mes vidéos puissent vous aider. Je vous remercie aussi beaucoup pour vos liens vers des sites. je vais aller voir cela de plus près.
      Je me dépêche de mettre en ligne tous vos commentaires car je pense qu’ils vont en intéresser plus d’un, en plus de moi bien sûr.
      Au plaisir de vous lire, ici ou sur ma chaîne !
      Gommedecrayon

      Répondre
  2. Adriana

    A propos d’infos sur composition, pigments, etc., voici un magasin (c’est aux USA, mais je n’y fais que consulter sur leur site ces questions techniques). Je n’ai trouvé aucun autre site -de magasin- qui donne autant d’infos sur la composition des pigments, et POUR LA PLUPART DES FABRIQUANTS (W&N, sennelier, daler R, daniel smith, schmincke, m. Graham, etc etc etc etc -il y en a plein…- Ils donnent non seulement des infos sur la composition, mais aussi des photos -souvent pas trop mauvaises- de la couleur.
    Le site est : DICKBLICK.COM

    Répondre
  3. Adriana

    Avec dickblick.com, je n’ai plus besoin d’aller consulter les je ne sais combien de nuanciers (w&n, sennelier, holbein, maimeri, etc etc etc) pour trouver les équivalences chez un fabriquant X du nom fantaisiste qu’un autre fabriquant Y ou Z ont donné à un « tube » : si par ex. Je vois « quinacridoine fuchsia » de Da Vinci, chez Dickblick je vois immédiatement que c’est un PR202, et voilà, facile de trouver la même chose chez un autre, etc etc

    Répondre
  4. Adriana

    Avec dickblick.com, je n’ai plus besoin d’aller consulter les je ne sais combien de nuanciers (w&n, sennelier, holbein, maimeri, etc etc etc) pour trouver les équivalences chez un fabriquant X du nom fantaisiste qu’un autre fabriquant Y ou Z ont donné à un « tube » : si par ex. Je vois « quinacridoine fuchsia » de Da Vinci, chez Dickblick je vois immédiatement que c’est un PR202, et voilà, facile de trouver la même chose chez un autre, etc etc

    Et enfin, voici le site d’une aquarelliste australienne -dont je n’aime pas forcément le style, mais qui a fait un ENORME travail comparatif (entre fabriquants) SUR LES PIGMENTS -et dont les résultats sont en e-book gratuit ou pas cher en ligne- :
    JANEBLUNDELLART.COM

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      A nouveau merci,
      Comme je vous le disais, vos infos sont bien intéressantes. Je vais conseiller aux personnes qui ont des soucis ou des questions sur les couleurs de venir lire vos commentaires.
      gommedecrayon

      Répondre
  5. Adriana

    ET JE VOUS EN PRIE : ne soyez pas obssedée par la durée de vos vidéos!!! Au contraire, je crois que nous sommes tous RAVIS de vous écouter/regarder LE PLUS LONGTEMPS POSSIBLE!!!!

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      …Je vais essayer….il me semble que je suis moins obsédée ces temps-ci….
      gommedecrayon

      Répondre
  6. Adriana

    C’est vrai!. Au demeurant, je n’ai pas dit ça pour vous embêter, mais au contraire, pour vous rassurer : il n’y a qu’à lire la plupart des commentaires de vos abonnés youtube…
    Adriana

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      Merci pour la précision :), je l’avais bien compris ainsi. c’était d’ailleurs très clair.

      Répondre
  7. Adriana

    Encore une question sur vos pigments, gommedecrayon : vos « bleu winsor » et « vert winsor » sont-ils « teinte rouge » ou « teinte verte » pour le premier, « teinte bleue » ou »teinte jaune » pour le deuxième?
    Si le bleu est toujours unPB15 (phtalo) ils sont quand même assez différents. Quant aux verts (PB 7 et PB 36, ) rien à voir …. Malheureusement, à l’écran, il n’est pas toujours évident de faire la différence…
    Merci de votre réponse!

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      Ravie de votre nouvelle question !
      Votre question est je trouve intéressante, mais pas si simple de répondre à l’utiité d’une tendance par rapport à une autre. Alors, mon bleu winsor est tendance rouge et mon vert winsor à tendance jaune.
      Je vois peu de différence entre le bleu winsor à tendance rouge et le bleu winsor à tendance verte. je pense que cela jouera surtout pour les mélanges.
      Je ne pense pas que le bleu est toujours un PB15….
      Mon winsor bleu, à tendance verte est un PB15
      bleu ultra marine est un PB29
      cobalt PB28
      et je ne mets pas la main sur mon bleu winsor tendance rouge…..je crois que je n’en ai plus et l’ai jeté bêtement.
      C’est vrai qu’à l’écran, on ne voit pas la différence entre les tendances bleu, vertes, rouge ou jaune. parfois, comme je vous le disais ci-dessus, on ne le voit même pas en posant la couleur pure sur le papier. en ce qui concerne le bleu phtalo, je ne m’en sers pas à l’aquarelle. Pas parce que je ne l’aime pas, mais je n’en ai pas pris l’habitude. Par contre, je m’en sers à l’acrylique.
      voilà…
      gommedecrayon

      Répondre
      1. Adriana

        Merci gommedecrayon!
        Aparemment, le PB 15 est toujours un « phtalo », mais il y a plusieurs variantes : PB15:3, PB15:6, PB15:0, PB15:1, etcetcetc… (Selon fabriquants).
        Mes deux bleus winsor sont TRÈS différents (sur les tubes c’est toujours PB15), aussi bien seuls qu’en mélange : celui à nuance verte est presque un turquoise…. Seul et TRÈS TRÈS dilué, il peut donner de beaux ciels très ensoleillés et en mélange avec auréoline, par ex. dEs verts très très tendres (utiles pour les feuilles de certains légumes, fruits, etc).
        Cela dit, je me sers pratiquement toujours de cobalt et d’outrement, pas des winsor ; cérulean, j’aime pas, et en plus celui que j’ai (w&n) est semi-opaque.
        Je vous posais la question parce que je’étais en train de peindre votre pastèque, et qu’en fin de démonstration, il me semble que vous appliquez « un mélange de bleu winsor et de vert winsor » sur les parties les plus à l’ombre. (Mon vert winsor nuance bleue est très bleuté, comme un viridian, mais sans granulation). Et à vrai dire, je ne sais pas me servir des verts en tube, sauf viridian et toujours en mélange évidemment.
        Un GROS merci encore, et à la prochaine!

        Répondre
      1. Adriana

        Et ce n’est pas que je sois une obsédée des questions techniques, pas du tout. Mais il se trouve que j’habite dans un patelin paumé, perdu au fin fond du Mexique, et que je n’ai d’autre possibilité que d’acheter TOUT mon matériel sur internet (matériel qui est ici au Mexique extrêmement cher, rare et très très peu varié : je galère énormément à ce propos….). Tout comme je galère terriblement avec la chaleur (8 mois par an à plus de 40 C et le reste de l’année (en « hiver »…) à 35C…. J’ai essayé plusieurs moyens (glycérine, gomme arabique, le « blending » de w&n), rien de tout cela ne marche vraiment. Et en plus, si j’allume le ventilateur, c’est encore pire! Même l’air conditionné -qui reste la meilleure option- n’est pas une solution à cent pour cent, loin de là.
        Bre, je n’ai pas la possibilité d’aller dans un magasin, essayer les couleurs, les pinceaux, etc : d’oú les questions de détail sur les pigments,etc.

        Répondre
  8. Dauchez laurence

    Merci pour toutes ces explications très pertinentes et utiles !! Mais pouvez vous nous indiquer pourquoi vous préférez l aquarelle en tubes plutôt que en godets ?? Peux être l avez vous déjà dit mais je n ai pas trouvé ? Merci beaucoup en tout cas de nous faire partager votre savoir et votre talent ! Merci aussi de nous faire travailler les maths avec votre chaptka pour poster un message 😉

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      De rien….Effectivement, j’ai parlé de ma préférence dans une de mes vidéos, peut- être dans Ma palette ! Comment organiser ses couleurs d’aquarelle ?
      A part, cette vidéo, j’en parle régulièrement lorsque l’occasion se présente.
      Sinon, en quelques mots sur ce sujet, comment préparer un lavis avec des godets ? Pour un ciel par exemple. Il faut tout de même une belle quantité de lavis, essayez de faire cela avec des godets !
      Les godets peuvent convenir pour des illustrations, des fleurs genre botanique….Pour des aquarelles plus créatives, dans lesquelles les couleurs vont se mélanger, fuser et surtout donner de la couleur à voit, il faut impérativement des tubes si l’on veut réussir.
      Voilà, j’espère vous avoir répondu d’une manière compréhensive…
      Ravie de vous faire réviser vos maths et autres calculs…(je ne savais pas que ce coquin de chaptka vous faisait compter…
      Au plaisir de vous lire,
      gommedecrayon

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour vérifier veuillez répondre à la question suivante *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.